Viasano entre en campagne !

Les élections communales sont l’occasion de rappeler aux élus l’importance de leur rôle dans le bien-être et la santé de leurs concitoyens : environnement, politique sociale, investissement dans l’éducation, urbanisme… Toutes les politiques ont un impact sur la santé.   D’autre part, la santé est une priorité du concitoyen et force est de constater que de nombreux Belges souffrent de maladies chroniques qui impactent leur quotidien. Selon la dernière enquête de Santé publique en 2013*, 30% de la population à Bruxelles ou en Wallonie déclaraient souffrir de maladies chroniques telles que le mal au dos, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle, l’arthrose, etc.  Ce pourcentage augmente avec l’âge, mais dès 35 ans les maladies chroniques concernent 24% de la population et 32 % à partir de 45 ans.

Nos habitudes alimentaires et notre activité physique ont un rôle clé pour la prévention des maladies chroniques. Viasano a donc profité de cette période de bonnes résolutions électorales pour inciter les élus à créer à un environnement plus sain avec l’aide de Viasano.

Un courrier a été envoyé à 70 communes francophones et 50 communes flamandes accompagné d’une nouvelle brochure et infographie.

*Van der Heyden J. Maladies chroniques. Dans : Van der Heyden J, Charafeddine R (éd); Enquête de santé 2013. Rapport 1 : Santé et Bien-être. WIV-ISP, Bruxelles, 2014

Drogenbos : petit déjeuner sain et course cycliste citoyenne

Le 16/09, avait lieu la 8ème édition de la journée cycliste.
La journée a débuté par un petit-déjeuner sain en collaboration avec Viasano.
Un menu alliant plaisir et équilibre : fruits frais, lait, muesli, pain complet, confiture, yaourt, thé et café.
Plus de 60 personnes ont participé à la randonnée à vélo de 22 km.
Le soleil et les citoyens étaient au rendez-vous de cette belle matinée conviviale et sportive.

Plus d’un Belge sur trois ne bouge pas assez.

Plus d’un Belge sur trois, soit 35,7%* de la population, ne bouge pas suffisamment, un score qui place notre pays sous la moyenne internationale, selon les résultats d’une étude de l’OMS qui a été publiée début septembre dans The Lancet.

Selon cette étude portant sur l’année 2016, environ une femme sur trois dans le monde, et un homme sur quatre, n’ont pas assez d’activité physique pour rester en bonne santé, atteignant un total de plus d’un quart (1,4 milliard de personnes) de la population adulte mondiale qui manque d’exercice par rapport aux recommandations.

Ce manque d’activité physique entraine un risque accru de souffrir de différentes maladies, dont le diabète et les maladies cardio-vasculaires. En 2010, l’Organisation mondiale de la santé avait publié des “Recommandations mondiales en matière d’activité physique pour la santé”. Quelques années plus tard, en 2013, l’organisation fixait comme objectif de réduire de 10% la sédentarité au niveau mondial avant 2025. Un “Plan d’action mondial pour la lutte contre les maladies non transmissibles 2013-2020” accompagnait cet objectif.

Les résultats de l’enquête menée qui constatent une activité physique insuffisante chez 27,5% des adultes, tendent cependant à démontrer que la situation n’évolue pas vers l’objectif fixé. En effet, l’analyse des données montre que dans l’ensemble, le niveau global d’inactivité des adultes reste largement inchangé depuis 2001. 

*www.thelancet.com/journals/langlo/article/PIIS2214-109X(18)30357-7/fulltext

En septembre Marche et Mouscron fêtent Viasano

Chaque année à la rentrée et pendant une semaine, les villes de Marche-en Famenne et Mouscron mobilisent les élus et la population entière autour du thème: Manger mieux, bouger plus…tous en piste. Les écoles, les associations, les professionnels de la santé, les commerces etc. se mobilisent tous et ont organisé différentes activités pour les petits et les grands.  

Une action phare à Marche-en-Famenne a été l’action « Défi mobilité » du mercredi 18 septembre. L’objectif était de mobiliser les élèves à venir à l’école, à pied, à vélo, en rollers, à trottinette. A l’école un petit déjeuner très complet les attendait à base de produits locaux : pain gris avec beurre et confiture, lait, yaourts et fromages, jambon, fruits frais et jus de pommes. 11 écoles ont participé à ce festin soit près de 2000 élèves de la 1ère maternelle à la 6e primaire.

A Mouscron, parmi la multitude d’actions réalisées par divers partenaires (voir programme), nous distinguerons l’exposition Pla Net  Market réalisée par l’Observatoire de la Santé du Hainaut. L’exposition se présente sous forme d’un supermarché dans lequel les visiteurs sont invités à réfléchir à leurs comportements d’achats et à leurs habitudes alimentaires. Une visite accompagnée de 2H30 qui a affiché « complet ».  Autre succès : la conférence de Nicolas Guggenbühl sur le thème « Alimentation : infos ou intox ? ». Une revue pleine d’humour des croyances et préjugés en matière d’alimentation mais aussi des recommandations pleines de bon sens pour manger équilibré tout en se faisant plaisir.  

Le programme  de Mouscron

Le programme de Marche

 

Un été riche en activités Viasano

Viasano offre de multiples idées d’animations pour les ateliers et stages organisés par les villes et communes pendant l’été. Voici quelques exemples d’animations pour enfants et adolescents pour « manger mieux et bouger plus».

Au Mont-à-Leux, quartier fragilisé de Mouscron, les animateurs ont sensibilisé les petits aux bienfaits et au plaisir des fruits de saison à partir d’un conte de kamishibai (l’histoire est racontée à partir d’images papier qui défilent dans un cadre évoquant un petit théâtre).

Un atelier cuisine a été organisé le dernier jour de l’opération Eté solidaire (projet financé par la Région wallonne pour offrir une 1ère expérience de travail solidaire aux 15 /21 ans). Au menu : hamburger au poulet, assortiment de crudités et en dessert, pizza pastèque et mousse au chocolat Viasano.

A Nivelles, le jardin partagé de Sainte-Barbe a accueilli des groupes d’enfants pour des ateliers confiture et petits pots. Ce lieu convivial permet de planter des graines, de ramasser des fruits et des légumes dans une bonne ambiance et avec l’aide des animateurs présents. Les ateliers d’été ont séduit grands et petits et devraient être renouvelés.

Dans le cadre d’un stage d’une semaine en juillet destiné aux 4/6 ans et intitulé « éveil, motricité et cuisine », la Cellule Santé de Marche-en-Famenne s’est chargée de l’atelier cuisine de la matinée qui combinait la réalisation d’une recette et une animation autour du thème de la recette. Par exemple le 2ème jour, les enfants ont découvert diverses plantes aromatiques (persil, basilic, ciboulette) puis joué à reconnaître 3 plantes aromatiques par l’odorat avec les yeux bandés. Ils ont ensuite réalisé un fromage aux fines herbes, assaisonné au jus de citron et accompagné de tranches de pain gris grillées.
A la fin du stage, les enfants ont reçu un diplôme et le carnet des recettes.

Et pour terminer l’été en beauté, la Cellule Santé tiendra un stand de ravitaillement eau, fruits frais, pain d’épices) pour les enfants qui participent au Jogging de Waha du 31 août.

Ateliers Babyfood à Mouscron

Deux ateliers d’échange autour de l’alimentation des tout-petits ont été réalisés au sein des crèches « Coccinelles » et « Bambino ». Ces ateliers sont le fruit d’une collaboration entre les crèches et la Maison de la Santé dans le cadre de la campagne Viasano “Bien manger… c’est pour la vie !” 25 parents ont reçu des réponses à leurs questionnements, des outils concrets et ont échangé avec d’autres parents.

Principales questions des parents :
-La composition du petit déjeuner et du souper
-Quand commencer le repas du soir ?
-Comment être certain que l’enfant a une allergie aux produits laitiers?
-Faut-il éviter les traces de lait lors d’une allergie aux produits laitiers ?
-Le lait de soja est-il indiqué en cas d’allergie aux produits laitiers?
D’autres ateliers d’échanges sont prévus en octobre ainsi que le développement d’outils comme un livret de recettes pour les tout-petits.

Sport et alimentation

Que faut-il mettre dans le sac de sport de l’enfant ? L’enfant qui fait du sport a-t-il besoin de manger plus ? Quels aliments et boissons privilégier ?
Viasano propose une fiche de conseils concrets à mettre en pratique dès la rentrée.

Une nouvelle maison de la Santé à Mouscron

Vendredi 1 Juin, la musique résonne dans les rues de Mouscron. Des dizaines d’enfants dansent sur le podium installé près de la Maison communale, d’autres enfants préparent une grande salade de fruits, les boissons et zakouskis sains sont prêts à être servis. L’inauguration des nouveaux locaux de la Maison de la santé réunit les écoles, les élus, les employés administratifs, les représentants d’associations et les citoyens.

Dans son discours en présence de Catherine Fonck, députée fédérale, membre de la Commission de la Santé publique, Mme Aubert, bourgmestre revient sur l’histoire de la Maison de la santé créée il y a 10 ans. En 2007 sous l’impulsion de l’échevinat de la santé et des Affaires sociales, la ville s’engage dans une politique de promotion de la santé qui vise à rendre le citoyen acteur de sa santé. La ville rejoint le programme de santé publique Viasano en tant que ville pilote et adhère au réseau des villes santé OMS. La Maison de la Santé est créée et s’étoffe d’une équipe pluridisciplinaire : infirmière, psychologue, assistante sociale, secrétaire, animateurs, éducateurs et diététiciennes qui s’engagent dans de nombreuses actions de terrain, organisent des conférences et assurent des permanences au cœur des quartiers etc.
La Maison de la Santé est devenue l’organisme de référence visant à promouvoir la santé, la qualité de vie et le bien-être pour tous, tous âges confondus.
Aujourd’hui dans ses nouveaux locaux, la Maison de la santé accueille de nouveaux services :
– Le « Phare » : lieu d’accueil et d’aide aux consommateurs de produits psychotropes.
– Un local sanitaire qui offre une douche et une machine à laver le linge.
– Un lieu de rencontres dans le cas de relations personnelles conflictuelles.
– Une maison « alzheimer » qui accueille, en journée, les aidants proches et les personnes atteintes de cette maladie.
– Une cuisine permettra l’organisation d’ateliers culinaires avec le programme Viasano qui s’est toujours intégré dans les actions de la Maison de la santé.

Journée Européenne de l’obésité – ‘Tous ensemble contre l’obésité’

Cette année la Journée Européenne de l’Obésité se célébrait le 19 mai 2018 sous le slogan ‘Tous ensemble contre l’obésité’. L’objectif ? Mobiliser les professionnels de la santé, les patients et la communauté politique afin d’augmenter les actions préventives et curatives de l’obésité au niveau national et européen.

Une initiative que Viasano soutient entièrement : en mobilisant tous les acteurs locaux dans les villes et communes le programme Viasano aide les familles à adapter leur mode de vie de façon saine et durable.
Avoir une alimentation saine et une activité physique régulière n’est pas uniquement une responsabilité individuelle, mais demande également une mobilisation  des politiques, des professionnels de la santé, de l’industrie agro-alimentaire et de nombreux autres acteurs.

Jette : des coffres à jouets pour la cour de récré

Ce 20 mars après la classe, l’école communale Jacques Brel à Jette inaugurait ses coffres à jouets en présence de l’Echevin de la Santé, le Dr Paul Leroy, l’échevin de l’enseignement , Mr Geoffrey Lepers , l’ensemble du personnel de l’école, les parents et les élèves.
Chaque cycle a reçu 2 coffres avec des jeux actifs choisis par les enfants et leur enseignant.
L’accueil extrascolaire n’a pas été oublié et dispose d’un coffre à jeux aussi.

C’est l’aboutissement d’un long projet qui a démarré par une enquête chez les enfants et leurs parents dont les résultats ont été présentés sous forme d’exposition dans le hall de l’école. 213 enfants de primaires et 144 parents ont été interrogés sur leurs jeux. L’enquête montre que les parents étaient plus actifs que les enfants et jouaient davantage à l’extérieur.

Chez les enfants on remarque une diminution des jeux actifs au profit des écrans à partir de la 3ème primaire. Cependant l’école reste un terrain de jeux actifs lors des temps de loisirs (récréations et temps de midi). Comment dès lors booster le jeu actif à l’école ? Tel a été l’objectif du projet.

Les coffres à jouets se sont imposés rapidement car il y avait déjà des jeux disponibles pendant la récréation. Ils remportaient beaucoup de succès mais il n’y en avait pas assez.
L’école a pu bénéficier d’un subside de la Commune et du soutien financier de la maison médicale Esseghem , située dans la rue de l’école. Le projet s’est fait avec les enfants et les enseignants qui ont pu choisir leurs jeux dans des catalogues et réfléchir à leur gestion.

Les coffrets à jouets et leurs jeux ont désormais trouvé leur place dans la vie de chaque classe.